Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/08/2018

Ménétra dans le Paris pré-révolutionnaire et révolutionnaire (1764-1802)

HES_182_L204.jpgCet article de Daniel Roche dans Histoire, Economie et Société 2018/2 propose un contre-pied à la lecture des manuscrits de Siméon Prosper Hardy (1729-1806) en interrogeant ceux de son contemporain, le vitrier Jacques Louis Ménétra (1738-1812). Croisés peut-être sur la rue Saint-Jacques ou à Saint-Cloud, Ménétra et Hardy partagèrent une époque, des espaces et des préoccupations similaires, même si l’énergie, l’observation et les pratiques d’écriture ont revêtu d’autres formes. Le Journal de ma vie et les Écrits inédits de Ménétra sont ici sollicités pour saisir l’auteur dans son appropriation de la ville, ainsi que dans ses sociabilités, ses amitiés, son travail, ses consommations et ses loisirs.

Lien

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.